Efficacité des différents engrais/ Impact sur l'environnement.

Efficacité des différents engrais

1°) Première expérience.

            Notre première expérience consiste à faire pousser et à observer l'évolution d'un (seul) élément végétal, une plante en l'occurrence, que l'on soumettra aux mêmes conditions expérimentales...   

Matériel : vermiculite ; petits pots en tourbe ; misère (tradescantia fluminentis) ; lampe ;  pH-mètre ; matériel pour mesurer les nitrates ; règle ; appareil photo.

4 engrais : algoflash universel ; purin d'ortie ; compost ; purin d'ortie.

Objectif : Evaluer l'effet de ces engrais organiques sur la croissance d'une plante verte ; comparer les résultats obtenus avec un engrais minéral. Le but de cette expérience est donc de déterminer l'efficacité de chaque engrais.

 

Protocole expérimental :

Dans chaque pot en tourbe, nous introduirons :

Ø          Une bouture de 8 cm de misère coupée juste en dessous d'un « œil ».

Ø          De la vermiculite.

Ø          De l'eau.

Les conditions expérimentales doivent également être similaires : les plantes seront installées chez David. Une lampe imitera, une heure par soir, la lumière du soleil, manquant pendant cette période.

Les plantes seront arrosées tous les trois jours.

 

Les plantations, au bout de quatre semaines, semblent avoir échoué. Certaines ont survécu, en particulier deux sur trois du purin d'ortie, une de l'engrais synthétique et une de l'expérience témoin. 

Les résultats étant peu probants, nous décidons d'entamer en urgence de nouvelles plantations, prévues pour le milieu du mois de Janvier...

 

2°) Deuxième expérience.

            Nous décidons d'utiliser des lentilles pour les prochaines plantations, intéressantes par rapport à leur rapidité... En sachant que celles-ci sont plus résistantes que les misères mais qu'elles peuvent synthétiser en partie l'azote N dont elles ont besoin, on peut alors établir moins facilement la relation de cause à effets entre engrais et effets sur les plantes.

 

Protocole expérimental :

Nous réalisons les plantations de la manière suivante :

Pendant une semaine, nous mettons les graines de lentille dans une assiette tapissée de coton et remplie d'eau.

Au bout d'une semaine, de nombreuses graines ont germé et atteint une hauteur d'environ un centimètre.

 

Ø          Pot 1: un pot témoin avec vermiculite et 5 lentilles.

Ø          Pots 2 et 3: Deux pots avec du fumier de bovin, de la vermiculite et 4 lentilles chacun.

Ø          Pots 4 et 5: Deux pots avec du compost, de la vermiculite et 4 lentilles chacun.

Ø          Pots 6 et 7 : Deux pots avec du purin d'ortie, de la vermiculite et 4 lentilles chacun.

Ø          Pots 8 et 9 : Deux pots avec de l'engrais synthétique, de la vermiculite et 4 lentilles chacun.

           

Résultats :

A chaque fois la moyenne des deux valeurs extrêmes correspondait à la moyenne de toutes les valeurs, c'est pourquoi nous avons choisi d'afficher ces valeurs-là qui nous paraissaient plus intéressantes.

Engrais utilisé

Pot 1 : témoin

Pot 2 et 3 : fumier

Pot 4 et 5 : compost

Pot 6 et 7 : purin d'ortie

Pot 8 et 9 : engrais synthétique

Taille à 0 jours

1 cm

1 cm

1 cm

1 cm

1 cm

Taille à 3 jours

2 à 4 cm

1 à 3 cm

1 à 2 cm

2 à 5 cm

2 à 6 cm

Taille à 6 jours

 3 à 7 cm

2 à 6 cm

2 à 4 cm

7 à 14 cm

8 à 13 cm

Taille à 9 jours

6 à 13 cm

5 à 14 cm

2 à 10 cm

9 à 20 cm

11 à 18 cm

 

Remarque : Même si les résultats obtenus avec le compost sont inférieurs aux autres, nous avons remarqué que la tige s'est mise à grandir seulement plusieurs jours après (ce qui est normal puisque c'est un engrais à action lente), et en outre les tiges obtenues étaient particulièrement solide et droites.

Interprétation : On constate que le purin d'ortie entraîne de très bons résultats sur les lentilles. Il est immédiatement suivi par les engrais synthétiques. Ensuite vient le fumier, puis l'expérience témoin. Enfin arrive le compost.

 

Corrélation expériences / composition engrais : 

Engrais

Purin d'ortie

Fumier

Compost

Algoflash

Quantité N

beaucoup

beaucoup

pas mal

6(pourcentage)

Quantité P

0

0

0

6(pourcentage)

Quantité K

peu

?

un peu

6(pourcentage)

(Sources : site d'algoflash)

La misère, étant une plante verte, a besoin surtout d'azote (qui favorise le développement des feuilles et la croissance rapide dans son début).

Argument d'autorité : http://www.dpi.nsw.gov.au/__data/assets/pdf_file/0003/237882/organic-vegetable-production-soil-management-and-crop-establishment.pdf : site anglais.

Traduction passage intéressant : Les besoins nutritifs de saison,

Azote, phosphore, potassium et de calcium sont les éléments les plus souvent requis par les cultures. 
           Azote: L'azote est nécessaire en quantités raisonnables par la plupart des légumes. Contrairement à de nombreux éléments, il est relativement mobile dans le sol en éléments nutritifs. Bien que la minéralisation de l'azote puisse être élevée - jusqu'à 900 grammes par jour - ce pourrait être insuffisant pour une croissance rapide des cultures légumières. Des types de culture rapides telles que le radis et la betterave seront probablement en mesure d'obtenir tous leurs besoins en azote avec un  engrais vert, de compost ou d'engrais organique qui a été appliqué avant le semis. Par contre, des cultures avec une saison de croissance au-delà de six à huit semaines seront probablement plus gourmandes en azote, celui-ci doit être appliqué comme en pulvérisation foliaire, ou, le cas échéant, par le biais de l'irrigation au goutte à goutte. Des substances couramment utilisées sont les déchets de poisson, les filtrats de compost (ou d'ortie, par exemple). 
           Phosphore: Comme les tests du sol pourraient démontrer il y a suffisamment de phosphore dans le sol, le phosphore peut être sous une forme qui n'est pas immédiatement disponible. Le froid, les sols humides, ce qui peut limiter la croissance des racines, de restreindre la disponibilité du phosphore. En outre, les sources de phosphore organique sont moins soluble que les formes classiques tels que le superphosphate, qui est traitée avec de l'acide sulfurique pour augmenter sa solubilité, il ya donc un décalage dans le temps avant le phosphore est disponible pour la culture. L'augmentation de l'activité biologique améliore la disponibilité, mais des phosphores appliqués dans de petites doses régulières de garantir que la fiabilité de l'approvisionnement est disponible pour la croissance des cultures. Le phosphate minéral, le guano, la farine de poisson et la farine d'os (généralement ajouté un ingrédient au cours de compostage) contiennent des niveaux de phosphore et sont couramment appliquées dans les systèmes biologiques. Le phosphore doit être appliqué au moins un an avant la récolte.  Le phosphate a une action lente et doit être inséré dans la terre au moins un an avant les plantations et le potassium sert surtout à la croissance des fruits et des fleurs.

           Potassium: Le potassium est nécessaire pour le développement des fleurs et des fruits et à améliorer la qualité de stockage. Il est particulièrement important pour les cultures comme la tomate. Parmi les sources organiques de potassium sont couramment utilisés le compost, des algues, des cendres de bois et de sulfate de potasse. Certains engrais organique mélanges commerciaux contenant du potassium sont disponibles.

 

Impact sur l'environnement

 

Nous avons décidé d'effectuer des analyses succinctes de la terre des plantations que nous avons faites afin d'avoir une première idée des différences de pollution entre les différents engrais.

Ces analyses ont été effectuées sur la terre des plantations de misère.

 

1°) Les mesures de nitrates.

 

Nous avons utilisé pour cela un test de nitrates qui nous a été fourni par le laboratoire du lycée.

Nous avons filmé cette expérience pour vous en montrer le déroulement précis.

 

Les analyses sont effectuées sur les filtrats des terres (on imite en fait la pollution de l'eau et le processus de lessivage qui sera détaillé dans la troisième partie du site).

 

Matériel : trois flacons de réactif contenus dans le nitratest- une mini cuillère - une table permettant d'associer à la couleur de la solution obtenue une teneur en nitrates. - les restes de terre de ns anciennes plantations_ un verre - un entonnoir - une caméra

(schéma plantations)

 

Pour l'écoute des vidéos, montez à fond le son des ordinateurs.

Tests nitrates sur les plantations ayant utilisé le purin d'ortie.

 

Nous sommes désolés pour les imperfections contenues dans les vidéos mais nous n'avons pas réussi à les couper au montage. A noter : sur la fin de cette vidéo, c'est non pas 10 secondes qu'il faut attendre pour avoir le résultat mais normalement 10 minutes.

 

Test nitrates sur le filtrat des plantations ayant utilisé l'engrais synthétique.

 

Cette vidéo est complètement ratée, allez directement à la fin : nous l'avons conservée car le résultat était particulièrement bon.

 

2°) Les tests ph.

 

Nous avons effectué également des tests de ph sur le filtrat des terres de plantations car les engrais peuvent avoir des effets négatifs sur l'environnement par le biais de l'acidification de la terre qui est néfaste pour certains organismes.

 

 

Test de ph sur le filtrat des plantations d'engrais synthétique.

 

Voici maintenant un tableau de synthèse de nos expériences d'analyses de terre :

 

Type d'engrais

Plantations

Taux de nitrates en mg/L

Ph

Témoin

1

~25

7

Témoin

2

~25

7

Synthétique

3

~80

5

Synthétique

4

~80

5

Synthétique

5

~80

5

Purin d'ortie

6

~40

3

Purin d'ortie

7

~40

3

Purin d'ortie

8

~40

 3

Compost

9

~30

7

Compost

10

~30

7

Compost

11

~30

7

 

Commentaire : ces résultats sont apparemment opposés à ceux obtenus pour la croissance des plantes.

Nous avons effectué une expérience témoin en analysant l'eau du robinet que nous avons utilisé.

Le compost obtient de très bons résultats.

Ensuite vient le fumier.

En fin, le purin d'ortie libère moins de nitrates que les engrais synthétiques, mais acidifie plus la terre.

 

Conclusion générale

Apparemment, bonne croissance (et donc productivité) ne semblent pas rimer avec respect de l'environnement.

Le fumier semble cependant un bon compromis entre la mauvaise croissance du compost et l'importante pollution des engrais synthétiques.

 

Mais cette antithèse productivité/écologie est-elle irrémédiable ?

Ne peut-on pas avoir une agriculture à la fois nourricière et qui se passe au maximum de l'utilisation massive d'engrais par l'utilisation de certains autres procédés?

C'est ce que nous allons voir dans une troisième partie.

36 votes. Moyenne 3.08 sur 5.

Commentaires (8)

1. ddqqs 21/01/2013

connard

2. troll 24/10/2012

troll

3. Andria Mikaelah 11/01/2011

Bonjour, je suis une élève de première S et je m'apelle Mikaelah . Et je traite le même sujet que vous. La seule différence sur notre TPE, c'est que à part toutes ces expériences que vous allez réaliser, nous voulons faire des analyses expérimentaux sur le goût. Pouvez-vous nous aider? Nous sommes en recherche du protocole expérimentale pour cette expérience. Notre plante est le pe-tsaï, et nous ne trouvons pas ses apports journaliers . pouvez-vous nous aider? merci beaucoup.

4. Yo 15/09/2010

J'aimerai savoir quelle note avez vous obtenu lors de votre TPE?
C'est bien les gars ;)

5. diwid (site web) 14/01/2010

Salut regarde tes mails j'y réponds à ta question.
C'est important d'essayer de faire germer au début un grand nombre de lentilles !!

6. charlotte 14/01/2010

bonjour! voila pour les tpe de cette année, nous travaillons également sur les engrais, sauf que notre problématique n'est pas exactement la même que la votre.
ceci-dit nous faisons également une expèrience avec des lentilles.
nous avons déposé celles-ci sur des mouchoirs trempés préalablement dans l'eau. Tous les jours nous le re-humidifions. mais après une semaine passée, les lentilles ne germes toujours pas, est-ce normal ?
les aviez-vous mises sous un radiateur ?

7. 4 (site web) 14/03/2009

4

8. Cinematek 08/03/2009

Bonjour au talentueux créateur de ce site...Oui oui, c'est sérieux, pas de flagornerie. J'ai mis 8/10 parce que le chapitre est bien, mais j'aurais bien aimé des tableaux, des cadres, ou une présentation plus colorée, donc peut-être plus frappante. Bravo pour la belle photo de vignes en bannière. Pourquoi avoir choisi cette photop ?
Signé : un ami qui vous veut du bien

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site